lundi 11 septembre 2017

CATASTROPHE NATURELLE A SAINT-BARTH & SAINT-MARTIN,



Tandis que l'on décompte les victimes et que nos amis de Saint-Barth et Saint-Martin, dépourvus de tout, luttent pour la satisfaction de leurs besoins élémentaires dont le rétablissement de l'ordre Républicain.

Notre standard est assailli par des appels de sinistrés qui cherchent du conseil et de l'assistance, affolés par les démarcheurs représentant des cabinets d'Expertise d'assurés , déjà sur place,

Aucun jugement vis à vis de nos confrères qui adoptent les méthodes commerciales qu'ils souhaitent et cherchent une clientèle qui manifestement leur fait défaut, cependant un peu de décence ; nous sommes humains avant d'être Experts.

Lorsqu'une personne a faim, a soif, a peur et craint pour ses enfants ; il n'est pas l'heure de faire des affaires.

D'autant que le consentement qui est la base du principe contractuel ne peut être recueilli pendant cette période.

Notre profession est belle, La Cour de Cassation l’indique, Experts indépendants, nous rétablissons des équilibres et aidons les sinistrés à avoir les mêmes compétences techniques que celles que déploient les compagnies en envoyant un expert d'assurance.

-->
Ne la salissons pas pour la "cinglerie" du profit 

Merci Messieurs Les Présidents !



Bonjour,

Merci à Monsieur le président du conseil du Commerce de France Monsieur Gerard Atlan ainsi qu'à Monsieur Claude Barrier Président honoraire du syndicat des bijoutiers d'avoir honoré de leurs présences la conférence au Salon BIJHORCA que j'ai donné le 10/09/2017 sur le thème de l'indemnisation des bijouteries victimes de sinistres.

C'est  un honneur d'avoir eu à représenter leurs patrimoines et un plaisir de constater depuis l'amitié qu'ils me portent.